302 873 visites 9 visiteurs

Final Cauchemardesque

28 octobre 2018 - 08:19

 

Fessenheim (R3) 1 

Thaon (N3) 2 

Mi-temps: 0-0. - Stade omnisports. Arbitre : M. Tournegros.

Les buts : Pontier (90e ) pour Fessenheim ; Lakehal (90e +3), Alves (90e +4) pour Thaon. 

Les avertissements : Schaaf (80e ), Fourmann (90e +2) à Fessenheim.

FESSENHEIM : Mercier – L. Held (Billich, 69e ), Heitzler, Fourmann, Brender – Schaaf, Gil, Pelcener (cap.), Logerot – Monni (Pontier 56e ), Walter. Entraîneur : Alexandre Wendling.

THAON-LES-VOSGES : Rodriguez – Focki, Didierjean, Alves, Rothe (Leroy, 87e ) – Isik (Jeantet, 72e ) Colin (cap), Uhlrich, Goncalves (Lakehal, 63e ) – Samba, Lecoanet. Entraîneur : Michael Ruez

Sous un ciel pluvieux, Fessenheim s’est incliné face à Thaon au terme d’un match au scénario catastrophe. Mais sort, malgré tout, la tête haute de ce 6e tour de Coupe de France.

Le rêve de Fessenheim n’aura duré que quelques petites minutes, après le but somptueux de Liroy Pontier qui a fait bondir le public venu nombreux sous la pluie pour encourager son équipe. Car Thaon a réalisé l’exploit d’inscrire deux buts dans les deux dernières minutes de jeu… Un match digne d’un scénario hollywoodien.

Trois divisions séparent Fessenheim, évoluant en Régional 3, de son adversaire lorrain, Thaon, jouant en National  3. Et pourtant, cette différence ne s’est pas observée sur le terrain.

Le joker Liroy Pontier

“David”, en l’occurrence Fessenheim, marque à la 90e. Tout semblait alors plié, mais il n’a pas pu résister à “Goliath”, alias Thaon, qui a su revenir à la marque, puis prendre les devants sur deux coups de pied arrêtés.

Les parades du gardien de Fessenheim, J. Mercier, auteur d’une prestation “XXL”, ont été applaudies par le public, mais il n’a rien pu faire face aux têtes puissantes de Lakehal et Alves.

Luttant contre un adversaire impressionnant en championnat, Fessenheim s’attendait à souffrir sur le terrain. Mais lors de la première mi-temps où Thaon a joué très haut, les Alsaciens ont pu trouver de nombreux espaces dans la défense vosgienne, montrant un football de très bonne qualité.

Arrivé seulement à la mi-temps pour raisons professionnelles, Liroy Pontier a été le joker de luxe d’Alexandre Wendling. C’est lui qui est à la réception du centre de Gil pour l’ouverture du score. Pontier et Gil, auteurs d’une prestation solide, ont porté leur équipe aussi bien techniquement que physiquement.

Les deux compères ont été à l’image de leur club, c’est-à-dire à la hauteur de ce 6e tour de Coupe de France, spectaculaire, mais au destin cruel et frustrant.

Une telle prestation est tout de même de bon augure pour Fessenheim qui peine à trouver des automatismes en championnat.

Commentaires

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 COLMAR S.R. 25 10 8 1 1 0 18 7 0 11
2 HOLTZWIR RACING 96 19 10 6 1 3 0 29 12 0 17
3 F.C. STE CROIX EN PL 18 10 5 3 2 0 11 4 0 7
4 HIRTZFELDEN F.C. 18 10 5 3 2 0 19 12 0 7
5 F.C. BENNWIHR 16 11 4 4 3 0 18 10 0 8
6 OSTHEIM 15 9 5 0 4 0 18 16 0 2
7 RIBEAUVILLÉ A.S. 15 10 5 0 5 0 21 18 0 3
8 FESSENHEIM F.C. 14 10 3 5 2 0 25 14 0 11
9 INGERSHEIM F.C. 14 11 4 2 5 0 19 33 0 -14
10 MUNSTER A.S. 8 10 2 2 6 0 9 19 0 -10
11 BANTZENHEIM 5 11 1 2 8 0 9 28 0 -19
12 COLMAR U.S. 3 10 0 3 7 0 9 32 0 -23

PAGE FACEBOOK